#126 Chronique littéraire : Pardon d’Erika Boyer

Résumé livre (11)DSC09937


20191223_223329_0000

 

 

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ? Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »

 


20191223_223340_0000

Ce que j’aime par-dessus tout chez Erika Boyer est sa façon délicate et appropriée de traiter les sujets les plus sensibles. Ses romans ne sont jamais moralisateurs et ne jugent en aucun cas. Au contraire, Erika Boyer nous expose une situation, qu’elle soit inédite ou tabou et elle en fait une oeuvre de fiction intelligente et bien construite.

Pardon est son premier roman. Il aborde le thème de l’inceste, l’amour entre deux personnes de même sang. Dès le départ, l’autrice met les choses au clair : l’inceste n’est pas illégal. Le sujet m’a interpellée et j’avais hâte de découvrir comment l’autrice l’avait mis en scène.

 

Parle moi tendrement, hurle-moi ton désaccord, murmure moi tes sentiments, mais s’il te plaît, ne m’offre jamais le silence.

 

Le récit est raconté par Will. C’est un personnage très touchant et réaliste. Il sait que son amour pour sa soeur n’est pas dans la norme et que, selon les mœurs, il ne devrait pas ressentir de telles choses à son égard. J’ai apprécié le fait que ce protagoniste soit réaliste : ses pensées sont légitimes et je pense que n’importe quel être-humain qui se retrouverait dans sa situation se poserait les mêmes questions. On ressent son mal-être tout au long du roman.

Sarah, la petite sœur de Will, est différente. Elle donne l’impression de moins se soucier du regard des autres. Jeune, insouciante, artiste dans l’âme, elle vit sa vie comme elle l’entend. Mature pour son âge, elle est celle du couple qui va pousser pour donner une chance à leur amour.

 

Je continuerai à faire de toi mon secret. Ma jalousie est telle que je refuse de prendre le risque qu’une autre personne fasse le constat de ta perfection.

 

Au premier abord, le thème peut paraître étrange ou inapproprié. Mais Erika Boyer nous offre un roman passionné et passionnant, débordant de réalisme et qui nous fait comprendre ce qui peut se passer dans la tête d’une personne qui est amoureuse de sa propre sœur. On en oublie même que Will et Sarah font partie de la même famille. Ils ne se voient pas comme frère et sœur et, de ce fait, le lecteur oublie également leur statut. J’ai été touchée et bouleversée par l’histoire de Will et Sarah.

Décidément, Erika Boyer se hisse toujours plus haut sur mon podium. J’aime vraiment sa façon de traiter toute sorte de sujet et l’ouverture d’esprit de ses romans et de ses personnages. Ses romans sont bienveillants, réalistes et sa plume nous transporte tout au long de la lecture pour nous amener à bon port. J’ai encore quelques pépites de cette autrice à découvrir et je me réjouis d’avance.

A bientôt, Chloé.

 

Une réflexion sur “#126 Chronique littéraire : Pardon d’Erika Boyer

  1. Erika mai 22, 2020 / 4:32

    C’est toujours très stressant pour moi quand on lit ce roman parce que c’est mon tout premier et parce que le sujet est sensible, du coup, je découvre ta chronique avec beaucoup de joie ! Je te remercie sincèrement pour toutes les belles choses que tu dis ici et pour l’ouverture d’esprit dont tu as fais preuve en lisant ce livre, vraiment ♡

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s