Chroniques littéraires

#13 Chronique littéraire : Hanna Jones, tome 1 : la traque

De Sophie Castiglione

  •  Genre : Roman fantastique
  • Nombre de tomes : ?

Hanna voit sa vie chamboulée à l’aube de ses dix-huit ans. Le Roi des vampires, qui s’amuse à s’immiscer dans ses rêves depuis quelque temps, lui envoie maintenant ses sbires, adeptes de sang frais. Il veut sa mort et vite. Par chance, elle rencontre Argan Blàs. Il est le chef des Rebelles. Avec son allure de gothique peu fréquentable et ses pupilles anormalement noires et attirantes, il lui apprend que leurs têtes sont mises à prix.

Elle est la seule à pouvoir mettre un terme au règne du Souverain des Ténèbres.

DSC05931


Mon avis

« Hanna Jones » est le premier roman de Sophie Castiglione. Fruit d’une autoédition et d’un travail acharné, il mêle avec adresse fantastique, romance et suspens. Je remercie d’ailleurs l’auteur pour son envoi et sa confiance !

J’aimerais commencer par vous parler de la couverture. En plus d’être splendide, elle définit, à mes yeux, parfaitement le monde dans lequel on va plonger en ouvrant ce roman. L’obscurité des ténèbres se reflète dans la couleur sombre de l’image. L’héroïne est au premier plan et prend toute la couverture montrant ainsi son importance dans la bataille contre le Roi des vampires. Pour finir, les paillettes, plus lumineuses, signifie qu’il faut garder espoir coûte que coûte et que le bien n’est jamais loin.

On se perd avec une facilité désarmante dans l’univers d’Hanna. J’ai beaucoup apprécié le fait que les chapitres n’étaient pas trop longs et que l’histoire démarre sur les chapeaux de roue. On n’a pas le temps de s’ennuyer, il y a toujours un rebondissement inattendu. Les événements se succèdent mais ne se ressemblent pas.

Hanna est une héroïne loin d’être nunuche. Au contraire, elle prouve maintes fois sa robustesse et son courage. Indépendante et travailleuse, elle a une force de caractère incroyable. La protagoniste a énormément souffert de la perte soudaine de ses parents. C’est, à la fois, une de ses plus grosses faiblesses et une de ses plus grandes forces. J’ai beaucoup apprécié sa volonté. Sa volonté d’aider et de rendre le monde meilleur. J’ai également aimé sa relation avec Travis, bien qu’elle fût courte. Ils m’ont semblé être assez fusionnels et je pense qu’Hanna a retrouvé une figure paternelle à travers le coach. Justement, parlons-en, du manque que la jeune fille ressent. Je suis convaincue qu’à dix-huit ans, vivre sans ses parents pour la guider pèse sur Hanna même si elle essaie de ne pas le montrer. Malgré tout, certaines scènes dévoilent les sentiments d’Hanna plus qu’elle ne le voudrait (notamment le câlin avec Travis). La plaie est cependant trop fraîche pour que le personnage s’ouvre à de nouveaux adultes, comme ses parents adoptifs. Elle le dit elle-même : elle reste polie et courtoise avec eux mais cela s’arrête là. La jeune Hanna est donc un personnage assez complexe. Si l’on ajoute encore sa relation floue avec Ethan, son frère adoptif, et Argan, le -magnifique- fameux vampire rebelle, les sentiments d’Hanna nous apparaissent plus contradictoires que jamais. Ceci-dit, le dernier élément apporte pas mal de piment au récit et dieu sait que j’aime les relations triangulées et leurs impacts (#teamArgan).

Et si on parlait d’Argan Blàs ? Vous visualisez ce héro ténébreux, un peu bad boy, avec un soupçon d’arrogance et une confiance en soi hors norme ? Ajoutez-lui des crocs aiguisés, des yeux d’un noir brillant et un côté protecteur et bienveillant et vous obtenez Argan Blàs. Son charme vous fera capituler et vous tomberez, vous aussi, raide dingue de lui. Sa soif de vengeance ne lui fait pas perdre pieds. C’est un homme -vampire- posé et intelligent. Ses nombreuses années de vie n’ont pas diminué son désir de revanche sur le peuple qui a assassiné ses parents. Souffrant du même mal qu’Hanna, le duo formera une équipe de choc, tant émotionnellement que « professionnellement ». Vampire, oui, mais doté de sentiments humains, il nous est donc aisé de nous sentir proche de lui et de ses émotions.

Je pourrais encore vous parler d’Ethan, mais je me demande s’il le mérite ! Je vais juste ajouter que je n’ai pas eu confiance en ce personnage dès le début, car il me semblait faux et surprotecteur envers Hanna. La plupart de ses réactions étaient exagérées et il m’a très vite cassé les bonbons ! Je pense, néanmoins, qu’il a son rôle à jouer dans l’histoire (et pas le moindre).

En résumé, cette lecture fût une belle découverte. Je pense que l’on peut même parler de coup de cœur. Je me suis beaucoup attachées aux personnages et à leur monde.

C’est le premier livre autoédité que je lis et je dois dire qu’il n’a rien à envier aux bouquins publiés par les grandes maisons d’édition. Il a tout à fait sa place dans le vaste monde littéraire. J’en tire une conclusion importante : un auteur publié par une maison d’édition n’est pas forcément meilleur qu’un écrivain moins connu. On est écrivain quand on écrit, on ne l’est pas parce qu’une entreprise a décidé qu’on l’était. Chacun a sa place dans cet univers et j’ai envie de dire à toutes ces personnes qui écrivent mais n’ont pas l’occasion d’être publié : vous n’êtes pas moins bon qu’un autre.

PS : pour celles et ceux qui ont lu le livre, suis-je la seule à avoir arrêté de respirer pendant le dernier chapitre ? Mon cœur a volé en morceaux.

 

D’après Lucius, la marque apparaissait complètement et définitivement au dix-huitième anniversaire de la Hunter concernée. Apparemment, ce que j’avais vu la veille n’avait été que la première phase de la procédure.

 

Si vous aussi vous voulez succomber aux charmes de la belle Hanna et de son acolyte Argan, le livre est disponible par ici : Format papier ou ebook

Publicités

2 réflexions au sujet de “#13 Chronique littéraire : Hanna Jones, tome 1 : la traque”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s